Cannabis (classé comme hallucinogène)

1.  Définition

Cette drogue illégale est la plus largement utilisée dans le monde. Elle vient de la plante cannabis sativa. Les feuilles, tiges et graines peuvent être séchées et fumées. Le cannabis est aussi un dépresseur puisqu’il peut calmer.

2. Noms argotiques

Les autres noms pour le cannabis sont beuh, herbe, pétard, joint, hasch et ganja.

3. Moyen de consommation

Les consommateurs de cette drogue fument les feuilles séchées. Ils peuvent aussi faire des gâteaux secs qu’ils mangent. L’huile est extraite des feuilles. Les gens la mangent, la fument ou la vaporisent.

4. Effets de la drogue sur le corps

Le cannabis est principalement utilisé pour le sentiment de relaxation ressentie après la consommation. Ce sentiment ne dure pas longtemps. Fumer le cannabis est plus efficace que le manger. Il faut beaucoup de temps au corps pour se débarrasser de la substance. Les effets secondaires agréables incluent un engouement pour la vie, des hallucinations, un sentiment de relaxation et l’impression d’être plus éclairé. Les gens commencent à voir le monde différemment en raison de l’altération des sens.

 

Le composant du cannabis qui permet de planer s’appelle le THC. Le THC est soluble dans la graisse ce qui veut dire qu’il est stocké dans les tissus graisseux. Selon le pourcentage de tissus graisseux et les quantités consommées, le THC peut rester dans le corps jusqu’à trois mois, ce qui en fait une des substances qui compliquent le plus pass a drug test.

5. Effets à court-terme

Les gens qui abusent du cannabis peuvent avoir les yeux rouges, souffrir de paranoïa, de perte de coordination et de confusion. Ils peuvent aussi avoir un appétit accru. Ils peuvent se sentir somnolents ou agité et avoir des pertes de la mémoire à court-terme.

6. Effets à long-terme

Sont possibles les effets à long-terme suivant :

  • Difficultés d’apprentissage
  • Irritabilité
  • Dommages au foie
  • Infertilité

Les gens se sentent aussi moins enthousiastes à propos de la vie et ont peu d’énergie. Le futur de les intéresse pas. Ceux qui veulent arrêter de consommer cette drogue ressentent un syndrome de manque.

7. Conclusion

Cette drogue n’est pas vue comme très dangereuse. Elle n’engendre peut-être pas des risques aussi importants pour la santé que la cocaïne par exemple, mais elle reste très addictive. Elle a de nombreux effets secondaires négatifs et cause un syndrome de manque. Le plus gros problème avec la consommation de cette drogue est qu’après un temps elle ne satisfait plus l’utilisateur qui passe à des drogues plus dures.

Comments are closed.